Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 12:17

Trois jours plus tard, toujours pas remise de ces trois journées intenses aux Imaginales qui m'ont semblé défiler à toute allure. Les souvenirs se télescopent dans le désordre : les tables rondes et autres lectures publiques, les rencontres avec des lecteurs qui se donnent le mot pour vous faire des compliments terribles, l'apparition parmi eux de plusieurs contacts Facebook que je rencontrais pour la première fois en chair et en os (et même en costume pour l'une d'entre elles), un pique-nique ensoleillé au bord de la Moselle, les soirées un peu ramollies en bonne compagnie autour d'un repas ou d'un verre de whisky, la remise du prix Imaginales au cours de laquelle je suis montée sur scène avec David Camus pour recevoir le prix spécial de Kadath, un retour en train aux allures de colonie de vacances avec un chat botté dans ma valise, et puis tous ces moments où l'on croise en coup de vent des copains qu'on ne recroisera plus de tout le festival.

 

La plupart des photos que j'ai prises cette année sont des photos off, essentiellement parce que j'ai passé mes journées derrière ma table de dédicace ou aux tables rondes et que j'ai à peine trouvé le temps d'aller saluer les collègues aux autres tables. Histoire de préserver les vestiges de respectabilité de mes camarades, je posterai donc simplement quelques portraits plus ou moins officiels d'invités du festival.

 

Ellen Kushner

 

Sire Cédric 

 

Simon Sanahujas

 

Elvire Decock et son prix Imaginales de l'illustration

 

Pierre Pelot

 

Vincent Gessler aux prises avec une grenouille zombie locale

 

Et le prix spécial remis à Kadath, que j'héberge provisoirement.

 

 

Quand j'aurai fini de récupérer un semblant de forme humaine, attendez-vous à me voir de nouveau parler de jeux vidéo. Parce que le documentaire Fantasy Stars auquel je participe sera diffusé la semaine prochaine sur Nolife, et parce que je viens de me procurer coup sur coup Red Dead Redemption (dont le tout début est assez jouissif), L.A. Noire pas encore testé, et surtout le mythique Silent Hill 2 où j'ai commencé à m'immerger avec délectation (ainsi qu'avec une grosse trouille comme il se doit).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Salons et dédicaces
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Mélanie Fazi

Prochaines dédicaces

25 et 26/10 : Festival Scorfel, Lannion

Recherche

Archives