Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 18:59

Le retour de la désormais traditionnelle rubrique consacrée à mes aventures musico-photographiques de ces derniers mois. Vous trouverez au sommaire de cet épisode estival :

 

Uncovered Queens of the Stone Age, joli projet d'Olivier Libaux consacré à des reprises mélodieuses et dépouillées du groupe de Josh Homme, ici en session acoustique puis en concert dans le cadre somptueux de l'Eglise St-Eustache (session, photos session, photos live).

 

White Crocodile, formidable groupe de scène que j'ai vu faire des progrès spectaculaires en live en l'espace d'un an, et qui vient de sortir un premier EP excellent (session, photos live).

 

Le circus swing euphorisant et chaleureux de Gabby Young and Other Animals (photos live).

 

Exsonvaldes et Fiodor Dream Dog photographiés dans le cadre d'une excellente soirée organisée au Divan du Monde par les Balades Sonores (photos live de l'un et de l'autre).

 

La précieuse et inimitable Shara Worden alias My Brightest Diamond en session acoustique, dont j'attends impatiemment le nouvel album à paraître en septembre (session, portraits).

 

Et enfin mon coup de cœur de ce premier semestre : Demi Mondaine, qui m'a impressionnée aussi bien sur disque (Aether ne me quitte plus depuis sa sortie) que sur scène et qui nous a offert une session acoustique hors norme qui fut un moment assez fort à vivre (chronique, interview, photos live, session, photos de tournage).

 

Pour écouter quelques-uns de ces groupes, rendez-vous sur l'entrée suivante.

 

 

http://i61.tinypic.com/vd25ug.jpg

 

http://i58.tinypic.com/2dikfh1.jpg

 

http://i61.tinypic.com/15oihcl.jpg

 

http://i61.tinypic.com/2zscrvm.jpg

 

http://i57.tinypic.com/351eeya.jpg

 

http://i60.tinypic.com/28lutyo.jpg

 

http://i57.tinypic.com/29pyw0i.jpg

 

http://i61.tinypic.com/v3qfpl.jpg

 

http://i59.tinypic.com/10hq5v9.jpg

 

http://i57.tinypic.com/bga5hf.jpg

 

http://i62.tinypic.com/mbnwi9.jpg

 

http://i58.tinypic.com/262y51c.jpg

Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 17:35

Un jour peut-être, je vous raconterai l’histoire du mois sans traduction qui ne prit pas tout à fait la tournure escomptée et enchaîna sur un deuxième. Le jonglage de casquettes a rarement été aussi compliqué que cette année, pour des raisons que je ne m’explique pas bien ; il devient délicat d’empêcher mes différentes activités d’empiéter les unes sur les autres.

 

Cela étant dit : même pas mal.

 

En guise d’intermède, notre désormais traditionnelle rubrique « Des sons en images », ou le résumé des aventures photographico-musicales de ces dernières semaines.

 

Avec par ordre d’apparition : la musique indescriptiblement barrée mais passionnante d'Arlt (photos live), les envoûtantes musiques de film de John Parish (photos live), le coup d’essai magistral de la débutante Nadine Shah (interview, photos, session), la poésie onirique de Maissiat (photos live), le folk-rock mélancolique de Lauren Hoffman (session), et le rock brut et hypnotique de Robi (photos live).

 

J'en profite également pour vous signaler que l'épatant projet Playing Carver, réunissant sept musiciens talentueux (John Parish, Marta Collica, Gaspard LaNuit et les quatre membres d'Atlas Crocodile) et dont j'ai déjà parlé ici ou , a grand besoin de votre aide pour rassembler dans les temps, c'est-à-dire d'ici la fin de cette semaine, la somme nécessaire à sortir un album qui s'annonce passionnant. A votre bon coeur...

 

http://i43.tinypic.com/3176u1j.jpg

 

http://i39.tinypic.com/246mdra.jpg

 

http://i43.tinypic.com/2h58end.jpg

 

http://i42.tinypic.com/309sow0.jpg

 

http://i39.tinypic.com/29wx01x.jpg

 

http://i44.tinypic.com/5lnsbr.jpg

 

http://i39.tinypic.com/2mpe6c9.jpg

 

 http://i39.tinypic.com/2h2mw5c.jpg

 

http://i41.tinypic.com/2d2ipoy.jpg

Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 14:35

http://i49.tinypic.com/2eztml4.jpg

 

Bristol, disais-je avant de voir une nouvelle semaine engloutie par une faille spatio-temporelle qui m'en a volé un peu trop à mon goût récemment. Une occasion saisie au vol, parce que je n'y avais fait qu'un bref passage il y a treize ans, parce que l'idée d'y retourner me trottait dans la tête depuis, parce que la tournée de John Parish autour de son album de musiques de film, Screenplay, ne passera pas par la France avant l'automne et que l'idée d'assister à la première était tentante. (Compte-rendu du concert ici pour ceux que le sujet intéresse.) L'occasion aussi d'organiser l'interview que je comptais lui demander de toute manière lors d'un prochain passage à Paris. Screenplay est accessoirement un très bel album qui réussit à émouvoir même lorsqu'on ne connaît pas les films dont sont tirées ces musiques, je vous en reparlerai prochainement.

 

 

http://i49.tinypic.com/29db6vt.jpg

 

http://i46.tinypic.com/ehhtn4.jpg

 

 

Coup de stress la veille du départ (deux jours plus tôt, tous les Eurostars étaient annulés à cause des intempéries), et puis, une fois sur place, trois jours passés en un clin d'oeil. De la musique, des retrouvailles avec des gens croisés trop rarement, des allées et venues dans les environs de Park Street, la grande rue commerçante du centre. Un dîner au café du Watershed (cinéma d'art et essai qui organise régulièrement des rencontres et événements), un petit déjeuner tranquille en lisant Shirley Jackson (dont The Haunting of Hill House m'a curieusement déçue malgré un début stupéfiant), une rencontre avec Shaun the Sheep, célébrité locale rapportée dans mes bagages, une séance photo avec les écureuils de Brandon Hill. Et quelques balades en écoutant de la musique locale, pour voir comment elle se superposait aux décors : celle de John Parish bien sûr, mais aussi le Dummy de Portishead, le Mezzanine de Massive Attack, dont certains morceaux se teintaient d'une couleur différente dans ce contexte.

 

 

http://i47.tinypic.com/15odoh5.jpg

 

http://i45.tinypic.com/2u4uhk9.jpg

 

 

Et puis l'heure de rentrer, et de reprendre la course trop vite pour avoir le temps de regretter l'Angleterre.

 

Prochaine étape : Rennes, où j'exposerai mes photos au bar Le Dahlia Noir à partir de ce samedi. Vernissage et dédicace à 20h, et une interview sur le sujet en guise d'apéritif.

 

 

http://i47.tinypic.com/rj1c2q.jpg

 

http://i45.tinypic.com/2gump38.jpg

Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 14:16

Alors, ce nouvel appareil, un mois plus tard ? Des essais, des cafouillages, des surprises, des plantages de réglages, des ratages d'autofocus, des rendus étonnants, des tris et retouches jusqu'à pas d'heure – cette dernière option étant synonyme de retour des photos de concert depuis quelque jours. La phase de prise en main est toujours déroutante : on voit s’ouvrir tout un tas de possibles, sans bien en prendre la mesure, tout en s’apercevant qu’on ne sait plus rien et qu’il faut tout reprendre à zéro.


En live, ça donne pour l’instant ce genre de choses. Avec par ordre d’apparition à l’écran : la magicienne Lidwine et sa chorale, la pop festive de Lolito, Theo Hakola & The Wobbly Ashes (l’un des tout premiers artistes que j’aie vus en concert il y a quinze ans), et Liesa Van der Aa qui a donné hier soir à Mains d’Œuvres un concert d’une intensité inouïe, seule sur scène avec son violon et sa pédale d’effets, un spectacle total et minimaliste à la fois.

 

Le meilleur reste à venir, et je m'en réjouis d'avance.

 

 

http://i48.tinypic.com/swv0q8.jpg

 

http://i50.tinypic.com/18cje9.jpg

 

http://i48.tinypic.com/2mqjhw8.jpg

 

http://i48.tinypic.com/30uwm7t.jpg

 

http://i48.tinypic.com/25r1935.jpg

 

http://i47.tinypic.com/21n1teu.jpg

Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 10:07

 


 

 

L’un des plus beaux albums que j’aie entendus cette année (Vers les lueurs), l’un des concerts les plus intenses, le mois dernier à Massy, puis la possibilité de revivre l’expérience samedi dernier à Noisy-le-Sec. J’avais décidé, si je n’allais pas aux Utopiales cette année, de retourner voir Dominique A sur scène. Mais je n’ai su qu’il y a quelques jours que je serais autorisée à le photographier. Expérience intimidante face à une telle pointure, dont la musique me touche à ce point, et dans une grande salle en configuration théâtre. Trop concentrée sur les photos pour entrer pleinement dans le concert, mais impressionnée par la carrure et la prestance du personnage, et touchée en plein cœur par certaines chansons – dont les dix minutes épiques et belles du Convoi en rappel. Impressionnée aussi, comme chaque fois, par le bassiste et contrebassiste Jeff Hallam, vu cette année avec différentes formations (dont Robi et Playing Carver) et dont la gestuelle expressive et souple fascine par son contraste avec la silhouette robuste et droite de Dominique A.

 

 

http://i49.tinypic.com/1694xeo.jpg

 

http://i49.tinypic.com/9ka6bq.jpg

 

http://i46.tinypic.com/2hx4r35.jpg

 

http://i45.tinypic.com/35n1pi8.jpg

 

http://i45.tinypic.com/2mx3dk2.jpg

 

 

En première partie, le plaisir de retrouver Robi qui a été une de mes découvertes marquantes de l’année par ses concerts bruts et intenses, en attendant son premier album à paraître en février prochain. Et que je vous conseille vivement d’aller découvrir ce mercredi sur la scène du Divan du Monde.

 

Pas d’Utopiales pour moi cette année, mais une fin de semaine studieuse, et cette très belle soirée.

 

(Le reste des photos est visible ici et , ainsi que le compte-rendu du concert de Massy.)

 

 

http://i50.tinypic.com/2evd89u.jpg

 

http://i45.tinypic.com/2w682z5.jpg

 

 


 
Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 11:34

Si j’écris peu ici ces temps-ci, c’est aussi parce que j’écris beaucoup là-bas, sur ce petit rafiot cher à mon cœur. Et je ne suis pas sûre que le récit détaillé de mes aventures musico-photographiques passionne les gens qui traînent sur ce blog. Mais depuis la rentrée, la partie de ma vie qui n’est pas consacrée à la traduction ressemble surtout à ça :

 

http://i45.tinypic.com/10dfrkp.jpg

 

http://i45.tinypic.com/2qbrhxk.jpg

 

http://i49.tinypic.com/15gx9wi.jpg

 

http://i46.tinypic.com/2w6t7c6.jpg

 

(Featuring Liesa Van der Aa et Françoiz Breut en session, Robi en interview, Lidwine en live.)

 

Cette année plus que d’autres, j’ai l’impression d’évoluer dans deux mondes parallèles qui ne coïncident jamais vraiment. Et je me rappelle avoir écrit il y a quatorze ans ma nouvelle « Matilda » pour cette raison : parce que tout ce qui touche à la musique est difficile à expliquer, et que je ne savais pas comment décrire aux autres ce que j’allais chercher dans les salles de concert. Alors pourquoi ne pas essayer de le capturer aussi en images ?

 

Depuis quelque temps, je me demande comment une année aussi joyeuse peut succéder à une année 2011 aussi morose. Tranquille en apparence mais riche en découvertes, en rencontres, en petites aventures improbables. Il y a eu peu d’années où je me sois sentie aussi vivante.

 

 


 

(Introducing Liesa Van der Aa dont l'excellent premier album  Troops sort le 15 octobre.)


Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 23:26

 

http://i39.tinypic.com/2d825tw.jpg

 

 

D’autres souvenirs en vrac ?

 

Des balades en vaporetto qui me conduisaient parfois dans des lieux inattendus, volontairement ou non : l’île de Punta Sabbioni par accident au retour de Burano, ou une rue du Lido un peu sinistre à la nuit tombée, dont je me suis empressée de m’enfuir après avoir mangé dans un bar qui diffusait un match de foot et où je me sentais remarquablement peu à ma place.

 

Une osteria de Santa Croce à la carte originale, en grande partie végétarienne, où je me suis régalée d’un sublime flan épicé à la citrouille et à la ricotta affinée, puis d’une non moins sublime mousse de limoncello aux fraises.

 

Les chansons qui me traversaient la tête sans prévenir, The Dreaming de Kate Bush qui est la bande-son parfaite d’une balade nocturne dans les ruelles, ou The Slow Drug de PJ Harvey en contemplant de nuit la route de Mestre depuis les quais de Cannaregio.

 

Le fou rire piqué en entendant un accordéoniste de Burano jouer Funiculi, funicula qui me rappelait une chanson du carnaval dunkerquois.

 

 

http://i44.tinypic.com/2rha7me.jpg

 

 

Le calme incroyable du quai de Sant’Elena, près des jardins de la Biennale, qui offre une vue splendide sur la place Saint-Marc depuis une étendue d’herbe et de bancs.

 

Quelques conversations en italien avec un réceptionniste ou une commerçante, juste assez longtemps pour m’étonner que les réflexes reviennent malgré le manque de pratique.

 

Et puis des quais, des ruelles, des glaces, des chocolats Baci Perugina liés à mes souvenirs d’enfance, des photos par centaines pour tenter de capturer une Venise qui ne soit pas une simple carte postale. Et qui est désormais la première ville italienne que j’aurai vue par mes yeux d’adulte.


 

http://i40.tinypic.com/fm544j.jpg

 

http://i39.tinypic.com/2rnxx5z.jpg

 

 http://i44.tinypic.com/f4lp5l.jpg


Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 23:07

http://i43.tinypic.com/30lgxao.jpg

 

 

Une des choses que j’apprécie le plus en voyage, ce n’est pas tant de visiter les lieux touristiques que de prendre ses habitudes dans une ville étrangère. Pendant ces cinq jours, j’avais mon quartier (Cannaregio), mon arrêt de vaporetto (Ferrovia), ma rue commerçante un peu plus loin (Strada Nova), mon quai où j’ai découvert trop tard un café où lire au bord de l’eau. Au bout de ce canal, un quai donnant sur la lagune et sur la route qui mène de Mestre à Venise, éclairée en pleine nuit. L’arrivée par cette route m’a furieusement rappelé le pont qui traverse le lac Pontchartrain à l’entrée de La Nouvelle-Orléans. Entre deux villes colorées bâties au bord de l’eau, la ressemblance est forte.

 

J’avais aussi mes commerces, notamment cette boutique de masques où je suis entrée le premier jour, attirée par la vitrine. À Venise, on fait très vite une indigestion de masques, de dorures, de paillettes et de verre de Murano. Mais cette vitrine-là m’avait frappée par la sobriété de certains modèles. J’y suis revenue plus tard acheter un masque en cuir représentant une feuille morte. Mais le modèle qui m’a le plus marquée, même si je ne me voyais pas l’acheter, était une splendide Méduse stylisée : un visage entouré de longs serpents de cuir vert. Peut-être le masque le plus original que j’aie vu dans tout Venise, et j’en ai vu beaucoup. Y compris le fameux masque de Guy Fawkes popularisé par V pour Vendetta et le collectif Anonymous, et qui s'invitait dans de nombreuses vitrines.

 

 

http://i40.tinypic.com/vhzr89.jpg

 

http://i40.tinypic.com/2ij105j.jpg

 

 

Dans la même rue, pour m’abriter d’une averse le premier jour, je suis entrée dans une librairie qui possédait un rayon de fantasy et de bit-lit. Au milieu des traductions italiennes de Twilight et autres Trône de fer, j’ai bien ri en tombant sur Capture de Kelley Armstrong, que j’ai traduit il y a quelques années et qui est publié en Italie par les éditions Fazi. Il doit y avoir un signe, reste à savoir lequel.

 

C’est à Cannaregio que j’ai pris le plus de photos nocturnes, toujours le même quai vers lequel je revenais sans cesse. Je suis revenue y contempler la route de Mestre le dernier soir, adossée au mur de l’université déserte. Et mon regard sur les lieux n’était déjà plus le même.

 

 

http://i39.tinypic.com/2lwlibn.jpg

 

http://i39.tinypic.com/10n56ic.jpg

 

http://i44.tinypic.com/xdxt81.jpg


Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 22:54

http://i41.tinypic.com/2uehe2g.jpg

 

 

Chaque fois que je passais par Murano ou par le quai nord au niveau de Fondamente Nove, mon regard était attiré par le cimetière San Michele. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de contempler dans la vraie vie L’Île des Morts de Böcklin. La ressemblance est frappante : la couleur des murs qui entourent le cimetière, les arbres hauts qui en dépassent, et l’idée même d’un cimetière sur l’eau. Après être arrivée plusieurs fois sur place après l’heure de fermeture, j’ai réussi à y entrer le dernier jour. Je ne m’étais pas rendu compte qu’il devient difficile, passé un certain âge, de visiter un cimetière comme un simple lieu touristique. On y apporte ses propres fantômes, ses propres souvenirs, surtout lorsqu’ils sont tout récents. Il a fallu par-dessus le marché que j’y croise un enterrement, et que je tombe dès mon arrivée sur l’aile où sont enterrés les enfants, avec des rangées de photos de gamins en bas âge parfois assez récentes. Ça n’a pas été une visite paisible, mais c’est sans doute le plus beau cimetière où je sois jamais entrée. Le cœur est une sorte d’immense jardin où les tombes fleuries s’alignent à perte de vue. L’endroit m’a rappelé un passage du Rossignol d’Andersen, où le rossignol trompe la Mort en chantant « le cimetière où poussent les roses blanches, où le sureau embaume, où l'herbe fraîche est arrosée par les larmes des survivants. La Mort eut la nostalgie de son jardin et se dissipa comme un froid brouillard blanc par la fenêtre. »


J’ai été étonnée, déçue et franchement agacée par le nombre de touristes que j’ai vu entrer à San Michele appareil photo en main, alors qu’une pancarte affichée sur la porte l’interdisait clairement. L’un d’eux m’a demandé de le prendre en photo, j’ai refusé. Je ne suis pourtant pas la dernière à mitrailler en voyage, mais l’endroit appelle au recueillement et j’ai trouvé choquant de le voir traité comme un simple lieu touristique. Ne serait-ce que par respect, sinon pour les morts, au moins pour les vivants dont les proches sont enterrés là.

 

 

http://i39.tinypic.com/2u7w01l.jpg

 

http://i44.tinypic.com/dbobqq.jpg


Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 22:14

http://i40.tinypic.com/24czmeb.jpg

 

 

Aux antipodes de ce premier soir, il y a eu Burano. On m’avait beaucoup parlé de cette île aux maisons colorées, et puis j’avais en tête la chanson de Dominique A sur Auguri, à laquelle je pensais lorsque je galérais pour trouver ce fameux « bateau qui va à Burano ». Mais je n’imaginais pas bien le festival de couleurs pétantes que sont les maisons de l’île. Dans le centre touristique, on frôle l’overdose. Là encore, il suffit de s’éloigner un peu pour trouver un calme magnifique. Plus particulièrement si l’on traverse le pont de bois qui mène à Mazzorbo, de l’autre côté : personne en vue et l’impression d’être soudain ailleurs, au fin fond d’une campagne lointaine, mais certainement pas à quarante minutes de vaporetto de Venise.


L’île de Torcello toute proche, en revanche, m’a déçue. Une route, une église, pas grand-chose d’autre, mais surtout l’impression curieuse d’y étouffer au lieu d’y trouver ce calme que j’ai cherché ensuite à Mazzorbo. J’ai préféré m’en échapper très vite pour regagner Burano et m’attarder dans un bar pour lire au bord de l’eau. La nourriture y était quelconque, mais la vue apaisante. À Burano, il y a aussi des groupes de chats qui s’approchent des touristes tout en gardant leurs distances. Je n’en ai vu aucun à Venise, mais ils sont légion dans l’herbe de Burano.

 

 

http://i42.tinypic.com/2m6ltgi.jpg

 

http://i43.tinypic.com/2q0orah.jpg

 

http://i43.tinypic.com/k5a47.jpg

 

http://i43.tinypic.com/v5e8g0.jpg

 

 


 

 

Repost 0
Published by Mélanie Fazi - dans Photos
commenter cet article

Profil

  • Mélanie Fazi

Prochaines dédicaces

25 et 26/10 : Festival Scorfel, Lannion

Recherche

Archives